LESAUTEUR, Claude

Oeuvres disponibles

 


Livres disponibles

lesauteur


Claude Le Sauteur est né le 7 octobre 1926 à Rivière Pentecôte, Québec. Il a étudié à Québec à l’École des beaux-arts sous la direction de Jean-Paul Lemieux et de Jean Dallaire. De 1950 à 1980, il travaille dans le domaine de la publicité qui influence son style, éventuellement associé au festival Juste pour rire, dans les années 80. En 1986, il s’installe dans la région de Charlevoix.
Claude Le Sauteur est né le 7 octobre 1926 à Rivière-Pentecôte, dans la région de la Côte Nord de Québec. Son père, Wallace Edward Le Sauteur, travaillait comme comptable pour Canadian International Paper, et ainsi, ses nombreuses responsabilités ont amené la famille à déménager à Clermont, Beaupré, La Tuque et enfin Trois-Rivières, où le jeune artiste a commencé l’école et a passé son années d’adolescence.

L’amour du jeune Le Sauteur pour le dessin l’a finalement amené à étudier les beaux-arts, un choix peu approuvé par son père, et il a donc été contraint de payer ses études par un emploi dans l’industrie forestière. De 1945 à 1950, Le Sauteur étudie à l’École des Beaux-Arts de Québec auprès de Jean Paul Lemieux et Jean-Philippe Dallaire. Gagner sa vie comme peintre s’avère difficile, mais néanmoins, en 1959, Le Sauteur épouse Ghislaine Laflamme, la femme avec qui il partagera sa vie jusqu’à son décès le 29 novembre 2007.

De 1950 à 1980, Claude Le Sauteur a travaillé dans la publicité, en tant que pigiste auprès de plusieurs magazines (Maclean’s, Châtelaine, Perspectives, etc.), ainsi que dans l’industrie de l’imprimerie (notamment en design). En 1966, il se joint à Cabana-Séguin, une importante agence de publicité montréalaise, et gravit les échelons jusqu’à en devenir vice-président. Non seulement ce poste lui a permis de gagner sa vie en tant qu’artiste créateur, mais il lui a également permis de jeter les bases du style Le Sauteur, qui rationalise la publicité et la rend plus évocatrice. Le Sauteur s’est associé au festival Juste pour rire dans les années 1980, créant une série de dessins consacrés à l’humour et au rire, témoignage de sa vision élargie des arts, ainsi que de son talent reconnu de graphiste et d’illustrateur.

Claude Le Sauteur a continué à peindre tout au long de sa carrière professionnelle. En 1976, une exposition de son travail a lieu à la Galerie Georges Dor à Longueuil et toutes les pièces présentées sont vendues en trente minutes. Mais ce n’est qu’à sa retraite en 1980 que Le Sauteur commence à peindre à plein temps. À partir de 1978, il partage son temps entre des résidences à Boucherville et aux Éboulements (Charlevoix), où il s’installe définitivement en 1986. L’enracinement dans Charlevoix est une étape importante dans sa croissance d’artiste, qui aura un impact profond sur les formes et les thèmes trouvés dans son travail.