La première carrière de Gaston Rebry.

Pour la plupart de ses admirateurs, tant au Québec, au Canada et à l’étranger, Gaston Rebry représente le nec plus ultra de la peinture paysagiste et ce, pour une bonne partie de la deuxième moitié du vingtième siècle.

Ce qui est moins connu, c’est la carrière originale que Rebry avait entamé dans sa Belgique natale.  En effet, Gaston Rebry a d’abord connu la célébrité dans une discipline tout à fait différente de celle qui aura fait que son nom marquera les annales du monde de l’art.

Né le 30 octobre 1933 a Wevelgem en Belgique, notre héros était d’abord et avant tout le fils du légendaire coureur à vélo, Gaston Rebry père.  Celui-ci est, même aujourd’hui, considéré comme l’un des plus importants cyclistes de la première moitié de son siècle.

Gagnant de trois Paris-Roubais (1931,1934 et 1935), du Tour de Flandres ainsi que de quatre étapes du Tour de France, il fait figure de légende parmi les amateurs d’histoire de ce sport.

REBRYSR


Gaston fils, qui selon ses propres dires idolâtrait son père, se lance lui aussi dans la compétition cycliste à la fin des années 1940.  Cette première carrière sera marquée par 48 victoires sur 50 courses disputées ainsi qu’un championnat junior de Belgique à l’âge de 16 ans!

Parallèlement, il suit une formation à l’Académie des Beaux-Arts de Menin, ou il remporte un premier prix à deux reprises.

rebry_gaston_3

En 1953, son père décède d’une crise cardiaque à l’âge de 48 ans.  Cet événement sera un choc, une tragédie et un moment décisif dans la vie de notre artiste en devenir.  Il perd toute motivation sportive et abandonne complètement la compétition.

Il arrive à Montréal où sa sœur habite déjà en 1954, question de mieux vivre son deuil.  Il s’inscrit alors à l’École de Beaux-Arts et, à partir des années 1960 devient peintre professionnel.

Il laisse un héritage artistique d’une importance cruciale et fait partie maintenant de la légende du monde de l’art au Québec.

He leaves a major artistic legacy and is now part of the legend of the art world in Quebec.

photos 041 photos 042

Merci à Stefano de Palo pour les souvenirs

Le balcon d'art