Quand on parle de l’art figuratif au Québec, certains noms nous viennent naturellement en tête. 

Les grands artistes comme Suzor-Côté, Marc-Aurèle Fortin, Léo Ayotte, Stanley Cosgrove et plusieurs autres.

On pense aussi aux enseignants qui ont formé nos artistes.  Jacques de Tonnancour, Fréderic Back, Albert Dumouchel, pour ne nommer que ceux-là.

Ce qu’on oublie souvent, c’est l’apport même des marchands d’art qui ont eu à cœur la promotion de nos grands artistes et l’éducation du public au Québec.

On parle des Walter et Gertrude Klinkhoff, des Max Stern  ou « du Art Association of Montreal » qui allait devenir le Musée des Beaux-Arts de Montréal.

À ce panthéon de l’art, il est de mise d’ajouter un nom qui, quoi que moins prestigieux que certains de ces grands noms historiques, a eu un impact important et indéniables sur la diffusion de l’art figuratif au Québec et ce depuis plus de cinq décennies.

On parle, évidemment, de la famille Beauchamp et, particulièrement de Bonnitta qui a été à la tête du Balcon d’art depuis les années 80.

L’implication et l’amour de l’art de cette grande dame remonte à sa toute jeunesse. 

La jeune Bonnitta Mark, à peine quatorze ans, consacrait son premier chèque de paie à l’acquisition d’une paire de chaussures mais surtout, d’un livre d’art!

Née dans l’ouest du Canada, Bonnitta a connu une enfance marquée par les grands espaces, la nature les animaux et les panoramas à couper le souffle.

À peine âgée de 17 ans, elle décide d’étudier le nursing, profession qui, à l’époque, offrait de belles perspectives d’avenir et un certain panache qui plut à cette jeune femme ambitieuse.

Peu de temps après avoir obtenu son diplôme, elle rencontre l’amour de sa vie, le beau Denis Beauchamp qui avait, lui aussi, une passion pour l’art et les artistes.  Celui-ci allait dans les années qui suivraient, créer un nouveau métier au Québec : celui d’agent d’artiste.  Il s’était donné une mission simple : faire connaître les artistes québécois à travers le Canada.

Bonnitta, tout autant amoureuse de l’art, s’implique dans le projet de son époux et se découvre une passion pour la promotion de l’art.

Dès le début des années 80, elle se met à la tâche pour devenir galeriste.

En 1985, en compagnie de son amie Sylvie Soulières et du soutien indéfectible de Denis, elle achète une petite galerie d’art à Saint-Lambert.  L’espace contenant celle-ci devenant rapidement insuffisant, le Balcon d’art s’installe dans ses locaux actuels quelques années plus tard.

Rapidement, Bonnitta devient la « mère supérieure » de l’art figuratif dans la région montréalaise.  Les artistes la connaissent, l’aiment et lui confient leur carrière obtenant des résultats étonnants!

Les années ’90 sont un tourbillon d’expositions et d’événements qui obtiennent des succès retentissants et la galerie arrive rapidement à un niveau de reconnaissance national et même internationale.

C’est la grande époque des méga-vernissages où les amateurs se pressent pour acquérir les œuvres des Bertounesque, Lecor, Hudon, Der et combien d’autres.  Pendant tout ce temps et malgré la tourmente créée par un tel engouement, Bonnitta reste celle qui prend toujours le temps de bien connaître sa clientèle qui la plupart du temps deviennent des amis.

À compter du début des années 2000, la maladie puis le décès de son cher Denis font que Bonnitta prend un rôle plus important chez Multi Art, l’agence fondée par celui-ci en 1974 qui représente, à l’époque, plus d’une trentaine d’artistes.  Elle y est secondée par sa fille Natalie qui démontre quant à elle, toute la fougue et la passion de ses parents!

Le Balcon d’art, quant à lui, devient la responsabilité de la cadette des filles Beauchamp, Fay, qui elle aussi se retrouve rapidement une personne clé du monde de l’art au Québec.  Évidemment, le tout demeurant le bébé de Bonnitta, elle garde un œil sur l’organisation et reste toujours disponible pour ses clients et amis.

Suite à quelques ennuis de santé, Bonnitta décide en 2017 de prendre une retraite bien méritée.

Femme active, elle ne compte pas rester oisive et se tient occupée à différents projets.

Aujourd’hui, en 2018, le temps lui semble propice à un nouveau milieu de vie et elle décide de s’installer dans un plus petit espace.

Elle décide donc de se départir d’une grande partie de la collection d’œuvres d’art accumulée au cours des cinquante dernières années.

Nous vous proposons ici un catalogue exhaustif de cette collection.

Souhaitons à Bonnitta de nombreuses années de bonheur et de santé et qu’elle garde une place pour le Balcon d’art au fond de son cœur!

QUAND : Mercredi le 28 novembre 2018, à compter de 18:00

Où : Le Balcon d’art, 650 Ave. Notre Dame, Saint-Lambert, QC J4P 2L1 450-466-8920

INFO: balcondart.com

Voir le catalogue en ligne :